Via Intolleranza II et le Village Opéra Africain.

Les douze personnes constituant la distribution de VIA INTOLLERANZA II sont des acteurs, des danseurs, des chanteurs venant d’ Allemagne et du Burkina Faso où ont eu lieu les premières répétitions, parallèlement aux efforts déployés par Schlingensief, avec l’ aide du Goethe-Institut, des Affaires étrangères de RFA et du gouvernement du Burkina, pour réaliser son idée du Village Opéra Africain interculturel

Après la pose de la première Pierre datant de février 2010 et l’ ouverture de l’école primaire du village accueillant 50 élèves, le projet de Village Opéra a entre-temps abordé sa seconde phase qui comporte en particulier la construction d’ une infirmerie.

Même si VIA INTOLLERANZA II est né indépendamment du Village Opéra Africain, on peut considérer que c’ est la première expression déterminante de son idée fondamentale.

Avec VIA INTOLLERANZA II, Schlingensief a composé un scénario exprimant un monde paradoxal et unitaire. C’ est en même temps une prestation de serment qui révèle sa valeur universelle. Nous ne nous retrouvons pas ici sous la forme de la représentation de notre propre perfection, mais sur la base de notre échec total et de notre incompréhension mutuelle. Il s’ agit d’ une rencontre qui est plus qu’un acte symbolique et rien moins que la base permettant la poursuite d’ une coopération artistique durable sur les deux continents.

C’ est en Afrique, au Burkina Faso, que doit logiquement avoir lieu une premiere représentation de VIA INTOLLERANZA II en dehors de l’ Europe. La préparation et la représentation d’un spectacle prévues pour 2013 sont un projet unique jusqu’ alors, car aux niveaux personnel, esthétique et technique il quitte les voies habituelles pour de nouvelles contrées, exactement comme le Village Opéra qui réalise la même avancée.

En Allemagne comme en Afrique, cette rencontre est décisive pour la réussite du Village Opéra – et de Via Intolleranza II. Même si les deux projets sont à l’ origine indépendants l’ un de l’ autre, ils poursuivent le même objectif: établir une passerelle culturelle et constituer un élément du réservoir qui, à l’ avenir, ne doit plus faire de différence entre les deux cultures, mais les réunir dans une coopération concrète.

www.operndorf-afrika.com
www.facebook.com/OperndorfAfrika

Foto: © Florian Schuh

Foto: © Lena Trunk

Foto: © Frieder Schlaich

Foto: © Motandi Ouba